Menu
Vous êtes ici : AccueilRencontres CinémaRencontres Cinéma 2016Les filmsRétrospective Denis Gheerbrant

Rétrospective Denis Gheerbrant

→ les films programmés

Denis Gheerbrant 4La rétrospective place le festival sous le parrainage d'un réalisateur ou d'une figure du 7e art qui compte dans notre désir de cinéma.

Parmi ces cinéastes, citons les plus récents : Claire Denis (2001), Brigitte Roüan (2002), Mohamed Chouikh (2003), Jacques Rozier (2004), J-François Stévenin (2005), Otar Iosseliani (2006), Aki Kaurismäki (2007), Alain Tanner (2008), Luc Moullet (2009), Abderrahmane Sissako (2010), Nicolas Philibert (2011), Robert Guédiguian (2012), Claire Simon (2013), Jean-Pierre et Luc Dardenne (2014), Paulo Branco (2015). Nous aurons le plaisir d'accueillir cette année Denis Gheerbrant

Le samedi d’ouverture est consacré aux films de l’invité(e) d’honneur puis au fil de la semaine, la 1ère séance dans le Louxor en matinée est issue de cette sélection. La séance décentralisée à Gourdon présente, depuis plusieurs éditions, un film de l'invité(e) en sa présence.

BIOGRAPHIE

Denis Gheerbrant est né en 1948. Après des études littéraires, il rentre à l'IDHEC – devenue FEMIS – en 1969. Diplômé en réalisation et prises de vues il se tourne dès sa sortie de l’école en 1972 vers la photographie documentaire en même temps qu’il fait ses premières armes de chef-opérateur. Son travail de photographe au Festival d’Automne à Paris est ainsi très remarquée en 1977, tandis qu’il est appelé à faire l’image de nombreux longs métrages de fictions ou documentaires parmi lesquels Histoire d’Adrien de Jean-Pierre Denis (Caméra d’or en 1980), L’heure exquise de René Allio ou Je t’ai dans la peau de Jean-Pierre Thorn. Il réalise son premier film documentaire en 1981 et se consacre à partir de 1989 exclusivement à son travail de documentariste. Cinéaste discret mais insatiable, Denis Gheerbrant tourne en solo, à son rythme et fait le plus souvent lui-même le montage de ses films.

« Soufflant sur les braises de ce qui résiste, en particulier un puissant désir de société, réveillant la parole de ceux qui ont trop souffert de se taire, Denis Gheerbrant parvient à ce que remonte à la surface un peuple certes en lambeaux, luttant contre sa propre dispersion et survivant dans les marges, mais qui, révélé par le travail du film, réapprend à nommer ce qui lui manque, ce qui le constituait naguère avec force et qu’il ne possède plus, quelque chose de l’ordre d’un récit commun ». Patrick Leboutte

 

 FILMOGRAPHIE

Printemps de square (1981) 80mn.
Amour rue de Lappe (1984) 60 mn.
Question d’identité (1985) 55 mn.
Prix du filmmaker, Bilan du film ethnographique.
Histoire de parole (1986) 30 mn.
Et la vie (1991) 90mn.
Prix de la compétition internationale et de la SCAM au festival “Vues sur les docs” Marseille 1991. Sortie en salles en 2002.
La vie est immense et pleine de dangers (1992) 80 mn. Sortie en salles en 1995.
Grands comme le monde (1998) 90mn. Sortie en salles en 1999.
Le voyage à la mer (2001) 92 mn.
Prix Planète, Vues sur les docs 2001. Sortie en salles en 2002.
Une lettre à Johan Van Der Keuken (2002) 30 mn.
Après, un voyage au Rwanda (2003)
100 mn. Sortie en salles en 2005.
La république Marseille (2009) 6 h.
Une suite de 7 films. Sortie en salle en 2010.
•  On a grèvé (2014). 70mn
La grève d’une quinzaine de femmes de chambre contre le second groupe hôtelier d’Europe. Tous les détails et revue de presse sur le site du distributeur zeugma films.

 

LES FILMS PROGRAMMES

Lundi 22 août - 10h - Louxor
La Parole d’abord

France. 1988. Documentaire. 18 min
J’ai rencontré Daniel, Ali, Patrice au cours d’un stage pour jeunes en difficulté avec la vie, avec eux-mêmes, à un moment où on arrête tout et on réfléchit. Remonter ce qui s’est passé. S’essayer à autre chose. Parler, d’abord.

Samedi 20 août - 23h - Cinéma de verdure
Amour rue de Lappe

France. 1984. Documentaire. 1h00
Comment s’aime-t-on rue de Lappe, près de la Bastille, au cœur de Paris, au milieu des années 80 ? On se retrouve au bar, au restaurant ou au dancing d’à côté. On découvre toutes les générations de toutes les émigrations, avec leur culture et leurs musiques, leurs histoires de couples, histoires de solitude...

Lundi 22 août - 10h - Louxor
Question d’identité
France. 1986. Documentaire. 55 min
Entre leur cité d’Aulnay-sous-Bois et la Kabylie de leurs origines, Farid, Naguib et Abdel Ouab sont des jeunes “entre deux chaises”, comme leur dit avec amertume leur oncle revenu se fixer au pays. Ils ont un peu plus de vingt ans, nous sommes en 1985. Farid a participé à la marche pour l’égalité et contre le racisme de 1983 qui vient de bouleverser la France mais a peur de la récupération. Avec ses airs de Blues Brother il travaille dans « une agence de presse immigrée ». Naguib fait de la boxe et Abdel Ouab est en première année de Sciences Economiques et Sociales. Une jeunesse ouverte et inquiète qui fait entendre ce qu’aurait pu être une intégration réussie parce que respectueuse.

Dimanche 21 août - 10h - Louxor
Et la vie
France. 1991. Documentaire. 95 min
Durant une année, de Marseille à Charleroi, le cinéaste suivi les lignes de rupture qui anticipent notre époque. Dans ces paysages incertains, friches d’après l’industrialisation, des personnages viennent à sa rencontre : une syndicaliste, une collégienne, un jeune ouvrier, une sage-femme, un clochard, des jeunes sans travail, des sidérurgistes sans usine et bien d’autres encore. Ils nous parlent d’un monde qui disparaît et de leur rêve d’une autre humanité. Corps et décors, paroles et paysages tissent une cartographie sensible d’un pays ignoré des médias : la France telle qu’elle advient.

Samedi 20 août - 21h30 - Cinéma de verdure
La Vie est immense et pleine de dangers
France. 1994. Documentaire. 1h20
Au cinquième étage de l’Institut Curie, le cinéaste a partagé la vie de ce petit service où sont soignés les enfants malades de cancer. Seul, sans équipe technique, il a écouté et filmé ces enfants, Dolorès, Khalil, Steve et les autres. Un jour, Cédric est arrivé. Denis Gheerbrant l’a accompagné tout au long de sa maladie, dans ses questions, ses réflexions et ses révoltes, de plus en plus près, jusqu’à le retrouver guéri.

Mardi 23 août - 10h - Louxor
Grands comme le monde

France. 1998. Documentaire. 1h30
Ils disent l’enfance qui s’en va, la cité qui fait peur et qui fait envie, ils nous parlent du bien et du mal, de la religion et des résultats scolaires, ils sont en cinquième et vivent l’âge où l’on naît au monde. Filmé à Gennevilliers, dans un environnement réputé difficile, le film nous tend un miroir à travers des conversations qui révèlent une surprenante maturité.

Lundi 22 août - 21h30 - Cinéma itinérant Gourdon
Le Voyage à la mer
France. 2001. Documentaire. 1h24
Un voyage dans les campings de bord de mer, le long de la côte qui va de l’Espagne à la Camargue, comme l’envers de la société, un jeu de cartes savamment mélangé.
Chaque fois que le cinéaste plante sa tente, il fait connaissance avec ses voisins. Et, comme souvent dans ces cas-là, ils disent à un inconnu ce qu’ils ne diraient pas à leurs proches. Ils parlent d’eux, de ce qui compte pour eux. Et qu’est-ce qui compte dans la vie si ce n’est le travail et l’amour ?
Un CRS maître-nageur à la retraite, sa femme infirmière, des jeunes de banlieue parisienne et de Lorraine, des étudiants lyonnais, un routard qui fait la saison dans son camion...Un couple se souvient, un autre s’invente un futur, un troisième construit une famille. Ils viennent de partout, ils ont tous les âges et toutes les cultures, dans la parenthèse des vacances, ils s’inventent un monde.

Mercredi 24 août - 10h - Louxor
Après, un voyage dans le Rwanda
France. 2004. Documentaire. 1h45
Le cinéaste est parti seul avec sa caméra, comme à son habitude, dans un pays qu'il ne connaissait pas, le Rwanda, près de dix ans après le Génocide : un voyage à travers l'inconcevable, tel que le reconstruisent des rescapés par leur récit, et la culture traditionnelle incarnée par les orphelins dans leur danse. Déo, qui les a recueillis, devient compagnon interprète du cinéaste, il l'emmène dans sa colline natale pour remonter l'histoire d'un peuple d'éleveurs et d'agriculteurs, Tutsis et Hutus. Vers des prisonniers génocidaires et une noce presque inquiétante, un voyage comme un fil qui se tend, parce que voyager au Rwanda c'est accepter de se faire prendre dans les rets d'une exigence, une seule, celle de comprendre.


La république Marseille :

Jeudi 25 août - 10h - Louxor
La Totalité du monde
France. 2009. Documentaire. 14 min
La totalité du monde, quel cinéaste ne rêverait pas d'en saisir, ne serait-ce qu'une bribe ? C'est un peintre qui emploie cette expression. Avant, fils d'ouvrier, il a été ouvrier, puis docker. Et sur ces mondes, il porte un regard à ta fois intérieur et décalé. Un petit film pour commencer La république Marseille, comme pour ajuster notre regard.

Jeudi 25 août - 10h - Louxor
Les Quais
France. 2009. Documentaire. 46 min
Les quais, c'est l'univers de Rolf, « docker de l'Estaque », comme une double identité, celle du port, d'une histoire qu'il légende, et celle d'un quartier populaire, ouvrier, toutes immigrations brassées, ouvert sur la mer. Blessé au travail, il reprend après deux ans d'inaction. Mais Roger - ancien dirigeant syndical à l'époque où tes dockers bloquaient les armes pour l'Indochine - n'entretient guère d'espoir quant à l'avenir du port. Et l'Estaque de Rolf est en train de bien changer.

Jeudi 25 août - 10h - Louxor
L’Harmonie
France. 2009. Documentaire. 53 min
De L’Harmonie de l'Estaque, à cent mètres de chez Rolf le docker, on pourrait dire que c'est un fief, celui des anciens dirigeants de la cellule locale du Parti Communiste entrés en dissidence. On y vient de tous les quartiers alentour pour jouer au Loto et des jeunes y apprennent à chanter des airs d'opéra. Mais l'harmonie de l'Estaque-gare ce sont d'abord des femmes et des hommes ensemble. Et l'idéal politique toujours, ravivé par les élections qui remettent en jeu un siège de député tenu par les communistes depuis 70 ans.

Vendredi 26 août - 10h - Louxor
Les Femmes de la cité Saint-Louis
France. 2009. Documentaire. 53 min
Les femmes de la cité Saint-Louis, une cité jardin que les habitants, de génération en génération, depuis 1926, se sont appropriée pour en faire un petit monde, ouvrier, joyeux et combatif. Une société de femmes ? En tout cas, ce sont maintenant les femmes qui défendent leur désir de société, au moment où l'organisme HLM qui gère la cité veut mettre les maisons en vente.

Vendredi 26 août - 10h - Louxor
Le Centre des rosiers
France. 2009. Documentaire. 1h04
Le centre des rosiers, une cité de la fin des années cinquante, avec ses grandes barres de béton brut, a quelque chose d'une forteresse. Le chômage, le commerce de drogue, la concentration de toutes les misères du monde feraient exploser cette cité, s'il n'y avait une formidable force de vie : l'aspiration tout simplement à aimer, gagner sa vie et faire partie de la société. Ce n'est rien d'autre que cela qui se joue ici : le centre des Rosiers est un centre social.

Samedi 27 août - 10h - Louxor
Marseille dans ses replis
France. 2009. Documentaire. 45 mn
Un trajet, des usines du nord de la ville au bord de mer, la caméra comme un carnet de croquis à la main. Marseille invisible, comme cette femme qui se cache pour mieux libérer sa parole. « Marseille après la catastrophe » : un rescapé des années drogue et sida, des jeunes dans un club de quartier et à la boxe, deux amis qui ont monté leur boîte après la faillite de leur entreprise de décolletage, des jeunes filles au bord de leur adolescence....

Samedi 27 août - 10h - Louxor
La République
France. 2009. Documentaire. 1h25
La République, à Marseille, c'est une artère de l'époque haussmannienne rachetée par deux groupes immobiliers. Elle se doit alors d'être embellie et la mairie la pare d'un tramway pour en faire le symbole d'une « reconquête du centre-ville ». Les habitants se parlent, se réunissent pour échanger leurs expériences et apprendre à se défendre. Ils étaient censés disparaître, ils se révèlent. Vincent, Jules et Monique, Madame Ben Mohamed et Madame Cary, certains ont un passé politique, d'autres pas, certains ont eu une vie tumultueuse, d'autres pas, c'est une petite république qui se monte là.

 

Mercredi 24 août - 21h30 - Cinéma itinérant Salviac
On a grèvé
France. 2014. Documentaire. 1h10
Elles s’appellent Oulimata, Mariam, Géraldine, Fatoumata… Elles sont une petite vingtaine de femmes de chambres et pendant un mois elles vont affronter le deuxième groupe hôtelier d’Europe. Pour la première fois, elles n’acceptent plus la manière dont elles sont traitées. Et elles tiendront jusqu’au bout, avec force musique et danse.

Aller au haut